Entretien avec le PDG de Radio France Imprimer

 

Si l'Unione corsa n'a pas gagné le procès à l'époque, on se rend compte dans les propos récents du Président de Radio France, que son action n'aura pas été vaine. Radio France fait en sorte aujourd'hui que "ces fautes de mauvais goûts" ne se reproduisent plus.
 
L'avocat Jean-Michel Mariaggi, célèbre, courageux et généreux,  qui défendait "l'Unione Corsa" et l'ensemble de la communauté a fait une plaidoirie qui demeure présente encore dans les esprits.

Malgré le fait que ce vendredi 11 octobre 2002 au Tribunal de Grande Instance d'Ajaccio, "L'Unione Corsa" d'Antibes était bien seule.

Aucune association n'était venue défendre les Corses et leurs intérêts, aucun homme politique n'est venu clamer son indignation. Aucune manifestation devant le Palais de Justice.

Ceux-là, ce jour là avaient peut être mieux à faire...