Contre le racisme anti-corse Imprimer

Contre le racisme anti-corse suite à la parution du livre de mathématiques

 

"Les probabilités sans les boules"

Le Comité Directeur de "l'Unione Corsa" d'Antibes décide - en février dernier – à l'unanimité de créer au sein même de l'association corse "U Cumitatu Basta Cusi". La responsable de la commission "Archives et communication", Paulette Eperi de "l'Unione Corsa" est chargée de constituer un dossier sur les propos racistes anti-corses sur plusieurs années. Le dossier est solide et les exemples ne manquent pas. Les conclusions sont que le "bouc émissaire" à bel et bien quitté le désert qui était son lieu de prédilection à l'origine pour s'installer en Corse l'air du pays semble lui convenir, avec, bien entendu le précieux concours de médias ou d'écrivains en quête de notoriété. En d'autres termes, nous sommes montrés copieusement du doigt, les chaînes de télévision se délectent - "le produit corse" se vend décidément bien : magouilles, nationalistes, primes à la vache, souteneurs, voyous, tueurs, - les magistrats sont également caricaturés, etc. ; toute la panoplie du grotesque est exploitée contre ce petit peuple de 250.000 habitants. Tous dans le même panier !

"l'Unione Corsa" a décidé de saisir la L.I.C.R.A et la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Ce qui a été fait par courrier avec accusé de réception. Nous demandons solennellement à notre communauté, à notre peuple, de relever la tête, de retrouver sa dignité. Nous n'avons aucune honte à avoir. Nous n'avons pas le monopole des coups tordu et des magouilles. Il suffit de regarder ce qui se passe en terre continentale pour s'en convaincre ; ce n'est pas pour autant que l'on doit jeter l'anathème sur tous les Français. L'Association Corse d'Antibes souligne qu'elle a été la seule du continent - par voie de presse - en 1995 - à appeler à la paix entre les tendances nationalistes qui s'affrontaient. Elle a toujours condamné la violence, toute forme de violence, toutes les morts d'hommes. Il n'y aura jamais à ses yeux de morts plus propres que les autres. Nous défendrons la corse contre toute forme de racisme tel est l'objectif de "U Cumitatu Basta Cusi". Nous condamnons également toute forme de racisme à l’encontre de toutes les communautés et de tous les peuples.

Nous invitons nos compatriotes victimes d'actes racistes à nous écrire à "l'Unione Corsa" 15, rue Rostan 06600 Antibes.

Sont membres de "U Cumitatu Basta Cusi", Jeannot Magni, Ange Canutti, Philippe Mouradian, Michèle Coppin-Marchioni, Marie-Ange Monera, Gaston Finocchi, France-Anny Petit-Anchetti, tous membres du comité directeur de "l'Unione Corsa" d'Antibes.

 

La Corse - 12 avril 1999